http://40enchats.free.fr
Stérilisation
© 2012

 

Particuliers, Vous aimez les chats?

Stérilisez les vôtres,

vous sauverez des vies.

 

Quelques infos utiles sur le sujet:

A quel âge stériliser votre chat ?
Un chat (une chatte) peut être stérilisé à n'importe quel âge, mais il vaut mieux attendre sa maturité sexuelle, vers l'âge de 6 mois pour les chattes et 6 à 8 mois pour les chats.

L'opération est rapide et parfaitement indolore. On retire chez la femelle les trompes, les ovaires et l'utérus. Chez le mâle, l'opération consiste en une ablation des testicules.

Le mâle:
Une fois l'opération pratiquée, le mâle devient beaucoup plus casanier et plus affectueux. Non seulement il ne fuguera plus pour trouver une femelle à féconder, mais il perdra également la désagréable habitude de marquer son territoire en urinant. Enfin, il ne devrait plus participer à ces combats nocturnes qui mettent face à face tous les mâles du quartier et qui se terminent souvent par des blessures.

A noter,
La castration chez le chat peut entraîner une prise de poids. Si tel est le cas, parlez-en à votre vétérinaire qui vous aidera à adapter son alimentation. Le chat castré est également plus souvent sujet à des problèmes urinaires (calculs). Il est donc conseillé de toujours lui mettre un bol d'eau à disposition (de l'eau minérale de préférence).

La femelle
Les chaleurs d'une chatte durent 3 semaines, sur une période de 8 mois. Elle émet des miaulements aigus, désagréables, attire tous les mâles du quartier, fugue et risque d'attraper des maladies infectieuses, ce qui vous oblige à l'enfermer chez-vous. La stérilisation mettra fin à tout cela. La stérilisation de la chatte permettra aussi de limiter les risques des maladies graves (cancers des mamelles, utérus).

Faut-il attendre la premiere portée?
Non, cela ne sert à rien. Au contraire, en plus des tumeurs mammaires et des infections utérines, plus fréquentes chez les femelles ayant déjà eut une portée, votre chatte pourrait être "en mal de petits" tout le reste de sa vie...

 

Communes, Mairies infos utiles sur les bienfaits des campagnes de stérilisations, pour votre ville:

CHATS NON STERILISES, QUELLES SONT LES CONSEQUENCES ?

Prisonnier de sa nature prolifique.

Le nombre de naissances de chatons d’une chatte qui n’est pas stérilisée est exponentiel : Une chatte peut se reproduire à partir de 6 mois ; elle aura 3 portées par an (des fois même 4)…chaque portée comprendra en moyenne 4 à 6 chatons…. dont la moitié au moins seront des femelles.

Un chat adopté bien suivi peut vivre pendant 14 voire 20 ans.

Très peu de personnes adoptent des portées entières.

Prenant en considération tous ces facteurs on peut affirmer avec certitude que pour les propriétaires d’une chatte non stérilisée il est impossible de trouver au bout de plusieurs portées suffisamment d’adoptants sérieux pour tout le monde.

Quel sera le sort de ces animaux laissés pour compte ?

Beaucoup d’entre eux seront abandonnés lâchement et rejoindront la cohorte des chats errants.

La prolifération engendre la souffrance des animaux excédentaires.

Chaque année, des milliers de chats sont euthanasiés dans des actions légales par les services de fourrière suite à des plaintes concernant les nuisances qu’ils génèrent ou dans des actions cruelles tels que des empoisonnements, du commerce de la fourrure ou encore sont sujets d’expérimentations pour les laboratoires.

La régulation par l’euthanasie.

Certes l’euthanasie représente un acte de charité pour un animal malade ou blessé que l’on ne peut pas soigner et auquel on a recours afin de lui éviter des souffrances. Mais euthanasier systématiquement les animaux errants parce qu’ils n’appartiennent à personne est une solution très pessimiste et injuste car elle privilégie la MORT pour régler les problèmes de la VIE. Sur un plan purement pratique on a dû constater que les colonies de chats errants gérées par euthanasies massives étaient rapidement remplacées par d’autres. S’il y a un biotope quelque part, le chat va s’adapter : rongeurs, restes de nourriture vont lui permettre de se multiplier et la mise à mort sera à recommencer !

Le chat errant n’est pas une espèce sauvage à part mais une espèce domestique à l’abandon.

Au fil des siècles l’homme a domestiqué le chat et a ainsi favorisé sa dépendance. Nous pouvons considérer que l’homme a sur le plan éthique des obligations envers cette espèce : il doit l’aider à mener une vie décente tout en lui permettant d’exprimer sa vraie nature qui est celle d’être très indépendant. La stérilisation mettra cet animal à l’abri de beaucoup de malheurs. Les nuisances qui lui sont reprochées sont essentiellement issues de sa prolifération. Une concentration de nombreux animaux non stérilisés peut être à l’origine d’odeurs nauséabondes (odeurs d’urine de mâles non castrés) de bruits gênants (cris des femelles en chaleur et cris de bagarres des mâles entre eux)... de dégâts dans les jardins…

Les associations de protection des chats errants ont pu constater que les chats « libres » stérilisés et remis sur le site de capture défendent leur territoire contre les intrus. Certes les animaux laissés sur place doivent avoir un suivi sanitaire assuré par un protecteur (membre d’association ou particulier) mais au fil des années le nombre de chats décroît suite au vieillissement et des fois malheureusement suite à un accident comme pour tous les animaux qui ne sont pas complètement confinés à l’intérieur. A partir du moment qu’un nouveau chat errant est toléré par les « anciens » il incombe au protecteur de le faire rapidement stériliser pour ne pas mettre en danger l’équilibre de la colonie.

Il faut également relever un fait très important : les colonies de chats « libres » qui ont un suivi sanitaire et qui sont bien nourris seront moins sujets à contracter les « grandes maladies félines » comme le Sida du chat( FIV ),la Leucose(FELV), la péritonite infectieuse féline( Pif )… que les animaux à l’abandon, mal nourris et qui se multiplient à l’infini; par conséquent ils ne transmettront pas ces maladies à nos chats domestiques qui circulent librement !

La stérilisation du chat errant contribue au maintien de la biodiversité.

Un des effets immédiats de la limitation des chats errants est l'augmentation du nombre d'oiseaux.

Ceci d'autant plus que les chats "libres" sont nourris par des bénévoles.

Cette approche de la gestion des chats errants a l’avantage de réserver à l’animal une place dans nos cités selon des critères de valeurs humaines positives. En retour la présence du chat « libre » permettra une gestion écologique des rongeurs et sa grâce et sa beauté nous feront prendre conscience du paradoxe qu’un monde sans animaux serait un monde « inhumain ».

Les municipalités de certaines villes, comme Carentan, et son Maire Mr JP. Lhonneur, ont contracté des accords avec notre association et participent au financement des campagnes de stérilisation des chats errants de leur ville.

Pour conclure un partenariat entre votre commune et notre association contactez nous.

Exemple de contrat de Partenariat possible avec une Mairie:  

 

CONTRAT DE PARTENARIAT POUR LA STERILISATION ET LA PROTECTION DES CHATS LIBRES

 

Entre :

  

L’association 40 En Chats, 3 rue du Gibet, 50500 Carentan enregistrée à la préfecture de Saint Lo sous le numéro W504001993 et représentée par Mme MORICEAU Rachel, présidente,

 

 

Et la commune de : __________________________________________________________________

 

représentée par Mr/Mme le Maire _______________________________________________________

 

 

Conformément aux dispositions de l’article 213-6 nouveau du Code Rural repris par la Loi numéro 99-5 du 6 janvier 1999 relative aux animaux dangereux et errants et à la protection des animaux qui stipule que : « Le maire peut, à son initiative ou à la demande d’une association des animaux faire procéder à la capture des chats non identifiés sans propriétaire ou sans gardien, vivant en groupe dans des lieux publics de la commune afin de faire procéder à leur stérilisation et à leur identification conformément à l’article 276-2 du Code Rural préalablement à leur relâche dans ces mêmes lieux. », il a été convenu ce qui suit :

 

 

1) L’association  40 EN CHATS  se propose dans la mesure de ses moyens :

- de capturer les chats libres non identifiés,

- de les remettre sur leur site d’origine après les avoir fait stériliser et identifier,

- de leur apporter dans certains cas aide et nourriture en veillant à la propreté de ces lieux,

 

Ces interventions sont nécessaires pour limiter les risques pour la santé publique et remédier à la prolifération desdits animaux.

 

 

2) Les chatons, les chats libres sociables et les chats domestiques abandonnés seront, dans la mesure du possible, proposés à l’adoption.

 

 

3) La commune pourra à la demande de l’association être amenée à édifier des abris discrets pour permettre aux chats libres, stérilisés et identifiés, de se réfugier.

 

 

4) L’identification sera réalisée à l’oreille droite. Elle leur confère le statut de « chat libre », ils sont alors protégés et reconnus comme faisant partie de la commune.

 

5) La commune s’engage à prévenir l’association avant toute intervention de la SACPA ou de la fourrière.

 

 

6) La commune s’engage :

- à informer la population de l’action entreprise concernant les chats errants,

- à rappeler aux propriétaires leurs obligations envers leurs animaux de compagnie, notamment l’identification auprès du Fichier National Félin.

- à rappeler aux propriétaires de chats la nécessité de la stérilisation.

 

 

7) La commune s’engage à participer aux frais vétérinaires engagés par les associations selon le barème suivant :

 

 

Castration et identification chat : 50 €

Stérilisation et identification chatte : 75 €

Stérilisation et identification chatte pleine : 90 €                             

(Pour les chattes pleines, les petits seront rétirés par le vétérinaire lors de la stérilisation) 

 

 

Fait à ___________________________________,     le__________________________________

 

             

 

 

 

  40 EN CHATS                                    Le Maire